_MF18563.jpg

Alors que les filles handicapées sont incluses dans nos programmes ruraux, la LIDE propose également un programme spécial aux Gonaïves qui offre des programmes individualisés et adaptatifs à un groupe de jeunes handicapés de la région des Gonaïves.Ces enfants se sont adaptés aux incapacités qui incluent la paralysie cérébrale, l'hydrocéphalie, la dystrophie musculaire et d'autres conditions génétiques en utilisant leurs forces - en particulier celles qui se trouvent dans leurs cœurs.  

IMG_4958.JPG

Le programme pour ces jeunes suit toujours les mêmes programmes thématiques que nos autres programmes, mais les activités sont adaptées à leurs capacités tout en développant des forces additionnelles par l'intégration dans les arts de:

Edmanise voit de son cœur au lieu de ses yeux. Elle est également un meilleur auditeur que la plupart des personnes ayant une vision - elle apprend des chansons en anglais, en français, en espagnol ou en kreyol grâce à son écoute attentive et son amour de la musique.

Edmanise voit de son cœur au lieu de ses yeux. Elle est également un meilleur auditeur que la plupart des personnes ayant une vision - elle apprend des chansons en anglais, en français, en espagnol ou en kreyol grâce à son écoute attentive et son amour de la musique.

  • Thérapie physique
  • L'alphabétisation
  • Compétences informatiques de base
  • Compétences d'interaction sociale
  • Ergothérapie ou formation
  • Compétences académiques fondamentales
  • LIDE aide également à prendre soin de leurs besoins médicaux grâce à des partenariats avec des hôpitaux en Haïti et des visites de professionnels de la santé.

COMMENT LE PROGRAMME A COMMENCÉ

Au début de 2016, dans le but de trouver des services de soutien pour l'un de nos participants atteint de paralysie cérébrale, LIDE s'est adressé au bureau gouvernemental en Haïti qui fournit un soutien aux personnes handicapées, la BSEIPH comme on l'appelle en Haïti.  Nous sommes entrés dans leurs bureaux dans une belle maison de style typique de Gonaïves, et nous avons été accueillis avec un accueil chaleureux, mais quand nous avons demandé quels services ils fournissent, la liste était limitée. 

"Avez-vous des programmes ou des activités pour les jeunes?" Nous avons demandé.

"Non, pas encore", répondirent-ils.Et puis ajouté, "nous avons un travailleur social qui vient tous les deux mois."  Ils ont ensuite expliqué l'histoire compréhensible de bonnes intentions qui n'ont aucun financement pour les concrétiser.  Ils avaient donc ce grand, vide, bel espace, et pas beaucoup d'activités pour le remplir.

"Aimeriez-vous un programme pour les jeunes ?" Nous avons demandé.

"Oui, mais les enfants ne peuvent pas arriver ici.Leurs familles ne peuvent pas se permettre un Tap-Tap, et avec des handicaps, ils ne peuvent pas marcher. "

"Nous fournirons le transport et les programmes si vous fournissez une liste d'enfants."

2R4A4287-40.jpg

Et c'est ce qu'ils ont fait, et nous l'avons fait, et maintenant deux fois par semaine chaque semaine, un LIDE "Tap-Tap" ramasse nos enfants très spéciaux et les amène à la BSEIPH aux Gonaïves pour les programmes LIDE.

Depuis le début des programmes, nous avons également fournissait cinq bourses d'études pour l'éducation académique régulière aux enfants de la BSEIPH (une bourse qui inclut le transport quotidien pour ceux dont les handicaps rendent la marche trop difficile).